Kids from Atlas

indie pop

Comme toute personne qui rêve de conquête spatiale, les enfants de l’Atlas n’ont eu de cesse de scruter les étoiles, à l’affût d’un signe, d’un son, d’une planète à découvrir. Et c’est de cette envie-là, que ces trois « Kids » sont partis de Lille pour aller planter leur premier drapeau, « Melting Walls », en 2015. Un EP de six titres condensant, dans un magma de delay et de space écho, d’aveuglantes mélodies de guitare à des rythmiques chaudes et colorées. Il y avait du Foals, dans cet esprit d’aventure, mais aussi du Atoms for Peace, dans cette volonté de matérialiser des désirs bien plus électroniques. Si bien que Melting Walls a permis au groupe de se poser sur le sol de plusieurs astres régionaux, tels que la Cave aux Poètes (Roubaix), le Nautilys, avec Hyphen Hyphen, la Gare Saint-Sauveur (Lille) ou encore le Splendid (Lille). Un premier voyage qui leur a aussi permis d’intégrer le roster du label Vailloline, en Septembre 2016 et d’être sélectionnés pour le dispositif régional d’accompagnement, « Tour de Chauffe ».
Bien sûr, le voyage aurait pu s’arrêter là. Sauf que le trio compte bien prouver qu’il y a encore des myriades d’étoiles à découvrir.

La tête dans les étoiles, le trio lillois nous a déjà livré un premier EP qui annonçait la couleur : des riffs de guitare aussi entraînants que mélodiques, un rythme et des voix qui nous transportent. On compte sur eux pour nous faire découvrir de toutes nouvelles constellations.
Impression
Paul Delahaye
Tsugi